Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

En mémoire de la forêt de Charles T. Powers

31 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

img275.jpg

 

Pologne, quelques années après la chute du communisme dans un petit village on retrouve le corps d'un homme dans la forêt. Cet homme a été assassiné mais par qui et pourquoi ? Son père aidé d'un ancien ami de son fils vont essayer de le découvrir mais vont se heurter a un mur de silence. Personne ne veut remuer le passé de peur de réveiller les démons endormis.

Roman étiqueté thriller, ce qui a mon avis n'est pas lui rendre service. Ceux qui en le lisant espère un thriller haletant en seront nécessairement pour leurs frais. En effet autant le dire tout de suite, savoir qui a assassiné Tomek n'est pas très important , l'intérêt  principal de ce livre résidant dans le pourquoi. C'est avec un art consommé et particulièrement brillant que l'auteur nous démonte un a un tous les rouages du système communiste et nous en montre le fonctionnement et ses dérives. Mais ce roman est aussi un roman sur la culpabilité, sur toute les culpabilités et surtout un roman sur la mémoire et l'oubli.

Si je dis que c'est un roman historique, je risque de faire fuir une partie des lecteurs potentiels et pourtant c'est un formidable livre qui nous fait réfléchir sur notre histoire contemporaine avec un angle différent.

Un livre intelligent dont l'intérêt augmente au fur et a mesure de la lecture. D'un simple fait divers, le meurtre d'un petit trafiquant, l'auteur arrive a nous plonger dans une atmosphère d'après communiste particulièrement réaliste et saisissante. La construction de l'intrigue est diabolique et très bien écrite.

Une réussite totale qui malheureusement restera le premier et le dernier roman de cet auteur décédé avant même la parution de son livre. Ma note 9/10.

Lire la suite

1Q84 d'Haruki Murakami

22 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #livres lus en partenariat

img274.jpg

Deux histoires parallèles, l'une racontant l'histoire d' Aomamé jeune tueuse en série "pour la bonne cause" et Tengo jeune écrivain se retrouvant embarqué dans une drôle d'histoire.

Ce livre est le premier tome d'une trilogie. Tout de suite l'auteur arrive a insuffler dans ce roman une atmosphère particulière qui titille notre imagination. Un savant cocktail d'aventure, d'amour et de policier avec un zeste de fantastique. Tout le début du roman est rondement mené sans le moindre temps mort et nous donne l'envie de progresser rapidement dans notre lecture pour suivre le déroulement des aventures de nos deux protagonistes. Mais la deuxième moitié manque un peu de souffle et laisse retomber le rythme par un  certain nombre de  répétitions. L'intrigue n'avance que par petites touches et l'auteur nous laisse patauger dans les méandres de son histoire en  laissant une partie dans l'obscurité. On sent les pièces de l'histoire se mettre en place tout en se demandant quand le drame que l'on sent se profiler va se mettre en branle. Le style de l'auteur est quand a lui d'une grande limpidité et donne un grand plaisir de lecture.

Je suis  sorti de cette lecture avec l'envie de lire la suite et cela malgré les quelques réserves que  ce tome a pu me faire émettre et il m'a aussi donné l'envie de lire un des livres de l'auteur que j'ai depuis déja quelques temps "les amants du Spoutnik".

Je remercie Price minister et les éditions Belfond pour ce partenariat dans le cadre "du match de la rentrée littéraire"

Lire la suite

Frères de sang de Mikaël Olliver

19 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

freres-de-sang.jpg

 

Les Lemeunier sont une famille tranquille jusqu'au jour où leur vie va basculé. Brice le fils aîné est arrêté par la police et est accusé d'avoir commis cinq meurtres. Malgré les preuves contre son frère, Martin est convaincu qu'il est innocent et il va se lancer dans une enquête pour tenter de prouver son innocence.

 

Livre jeunesse qui a reçu pas moins de 8 prix littéraires et qui a fait l'objet d'une adaptation télévisuelle (que je n'ai pas vu). C'est un livre qui plaira aux adolescents qui aiment frissonner (un peu) car c'est un polar avec des rebondissements, des secrets de famille et des retournement de situation.

Roman plutot bien écrit avec un rythme soutenu. Le point de départ de l'intrigue est crédible mais la fin l'est un peu moins.

Pour des lecteurs habitué a lire des policiers, l'intrigue va sembler un peu simpliste et avoir un air de déjà vu.

C'est un bon livre pour découvrir le genre.

En un mot : sympathique.

A partir de 11 ans.

Lire la suite

Dans un jour ou deux de Tony Vigorito

16 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #livres lus en partenariat

img266.jpg

 

4ième de couverture :" Tout commence par l'apparition d'un mystérieux graffiti sous un pont :
"HO HO"
"Quand?"
"Dans un jour ou deux."
     Bientôt, le docteur Fountain, éminent généticien, se retrouve prisonnier de l’armée qui le contraint à travailler sur une nouvelle arme biologique, un virus baptisé Le Joueur de flûte. Frappés de folie douce puis de mutisme, les victimes voient disparaître leur capacité à communiquer entre elles. Alors que son meilleur ami se fait embarquer pour servir de cobaye à une ultime série de tests, Fountain, entouré de responsables militaires et financiers encore plus fous que leurs patients, a pour mission de trouver l’antidote. Reste à savoir où ils en seront dans un jour ou deux.

 

Livre d'anticipation ? Sûrement mais aussi une sorte de conte philosophique qui veut nous faire réfléchir sur la technologie, la modernité et sur la propension des êtres humains a les utiliser pour détruire.

Livre qui me laisse un sentiment mitigé car j'ai eu beaucoup de mal a rentrer dans ce récit et a le finir. La faute a l'usage immodéré d'un vocabulaire volontairement très savant et a une prose alambiquée. Il est très difficile d'être happé par un récit quand l'on doit sortir de sa lecture pour regarder les définitions dans un dictionnaire tous les 5 minutes. La faute aussi aux passages d'un livre "le livre des billets doux" que l'auteur parsème tout au long du récit. Un dialogue entre deux personnages : cuissesroses et doucelangue, un dialogue dont  je n'ai pas saisi l'intérêt et qui m'a ennuyé.  Passé les cinquante premières pages, l'histoire a commencé a m'intéresser et j'ai apprécié l'humour de l'auteur. L'auteur se mettait au service de l'histoire et nous entraînait dans une satire de notre société assez jouissive. Hélas, a partir de la troisième partie, l'auteur a commencé a s'essouffler, a nous ressortir des réflexions philosophiques au kilomètre avec un désir manifeste de les rendre le plus ardu possible.Quand vient la fin du livre, c'est un sentiment de soulagement qui prédomine.

Livre faussement profond qui utilise la répétition pour essayer de faire passer son message. La question primordiale (en tout cas pour l'auteur) pourquoi n'appelle t'on pas les pommes des rouges ? est resté pour moi sans réponse . D'un autre coté cette question existentielle méritait-t'- elle un livre ? Pas sûr,  en tout cas ma note sera de 4/10.

Je remercie Babelio et les éditions Gallmeister pour cette expérience de lecture.

Lire la suite

Abela de Berlie Doherty

12 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

img265.jpg

 

Deux petites filles, l'une vit en Tanzanie et l'autre en Angleterre. L'une vit dans un village Africain, l'autre vit dans une grande ville, Sheffield. L'une s'appelle Abela, l'autre Rosa. Abela va voir son univers voler en éclat a cause du sida, Rosa va voir son existence de fille unique remise en question par l'envie d'adoption de sa maman. Deux existences aux antipode l'une de l'autre et que rien ne peut réunir. Sauf, peut-être, le destin.

 

Un livre jeunesse très émouvant et ancré dans la réalité . L'auteur traite de beaucoup de sujets dans ce roman : la pauvreté, le sida, l'immigration, l'adoption, les familles d'accueil, etc... Ce qui n'aurait pu être qu'un immense fourre tout sans intérêt devient un livre sensible et plein d'intelligence. L'idée de décrire les deux existences parallèles qui n'ont rien en commun a part le fait d'être deux enfants est une excellente trouvaille, elle permet de montrer aux enfants le

gouffre qui existe entre les pays pauvres et les pays dit développés.

 

C'est écrit simplement mais avec beaucoup d'humanité, l'auteure rend très attachant ses personnages. Un livre qui malgré son sujet arrive a nous faire sourire et qui, une fois la dernière page tournée, nous laisse avec un sentiment de joie et d'apaisement. Un livre qui permet d'ouvrir une discussion sur les thèmes évoqués avec son enfant.

Une lecture intelligente par les questions soulevées et  émouvante.

A partir de 9 ans.

 

Lire la suite

Malevil de Robert Merle

8 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

 

img218.jpg

 

Pâques, 1977 dans le château de Malevil, Emmanuel et ses amis sont en train de mettre son vin en bouteille quand un accident ou une guerre atomique se produit et détruit une grande partie de l'espèce humaine. Tout autour du château tout est dévasté et commence alors pour Emmanuel et ses compagnons l'obligation de survivre même si le futur leur semble bien compromis. Peu a peu une organisation se met en place pour que ce petit groupe de survivant arrive a cohabiter malgré leurs différences idéologiques et ce retour a une civilisation rudimentaire où le progrès n'est plus qu'un souvenir.

Puis viendra le moment de se poser la question de savoir si d'autres êtres humains ont eux aussi réussis a survivre et si dans un contexte de disette leurs intentions seront pacifiques ou au contraire belliqueuses.

 

C'est un livre que j'ai lu il y a une vingtaine d'années ,qui m'avait marqué et dont je m'étais promis de le relire. A u delà du fait que j'avais oublié beaucoup de détails sur ce roman je me rend compte qu'avec le temps le niveau de lecture évolue. Où je ne voyais qu'un très bon roman d'anticipation, j'y vois en plus un roman sociologique où tous les sujets sont explorés sans tabou ni crainte de choquer.

Avec un point de départ pratiquement identique a celui de "la route" de Cormac McCarthy, ce roman écrit en 1972 en pleine Guerre Froide, explore avec beaucoup d'intelligence tous les aspects de l'être humain face a une situation exceptionnelle où la lutte pour survivre oblige des hommes civilisés a avoir recours a des moyens extrême .

Au travers d'une intrigue passionnante et haletante où l'on assiste au combat d'un groupe d'homme pour réussir a maintenir l'espèce humaine sur terre, l'auteur nous livre une étude sociologique pertinente sur la place de la religion, la monogamie, le progrès et  l'espérance en l'être humain.

Vision pas très optimiste sur l'Homme, ce roman évite malgré tout l'écueil de dépeindre un monde trop sombre .

Une très belle réussite de Robert Merle a qui l'on doit beaucoup d'excellents romans et qui arrive a toucher tous les genres de la littérature avec un égal bonheur. Je recommanderai plus particulièrement "la mort est mon métier" (biographie romancée de Rudolf Hoess), "Week-end a Zuydcoote" (prix Goncourt 1949) et la série historique "fortune de France".

Ma note 9/10.

Lire la suite

Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jean-Michel Guenassia

2 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img217.jpg

 

Michel Marini a 12 ans en 1959, c'est un lycéen qui essaie d'acquérir un peu d'indépendance dans une époque et une France qui découvre une guerre qui ne veut pas dire son nom : la guerre d'Algérie. Il découvre dans l'arrière salle d'un café un étrange club d'échec formé de gens ayant fuit le régime communiste. Il va se lier a ses apatrides qui vont lui raconter leurs vies et lui faire partager leurs joies.

 

Pari ambitieux que de vouloir en un peu plus de 700 pages réussir a nous parler de ce Paris des années 1959 a 1964 et des histoires individuelles de ces réfugiés des pays de l'est. Pari réussit pour un livre riche et foisonnant où l'on suit l'histoire personnel et familial de Michel Marini. Ambitieux mais superbement maîtrisé de bout en bout qui réussit a retranscrire fidèlement une époque où l'on sent le carcan d'une société qui commence a se fendiller. Portrait d'une époque où le communisme est une idéologie très répandue en France et où le parti communiste français fait des scores historiques. Époque où ceux qui fuit le communisme atterrissent a Paris et où ils doivent recommencer leur vie en acceptant des boulots mal payés. C'est leurs histoires que l'auteur nous raconte au travers de ces membre du club qui ont chacun une raison différente de se retrouver dans l'arrière salle de ce café de Paris. L'un a quitté son pays par amour, un autre pour éviter la prison et la mort et d'autres pour éviter les purges staliniennes.Leurs points communs : avoir quitté leurs pays sans femme ni enfants et aimer les échecs.

Le seul petit bémol que je mettrai a ce roman concerne les quelques répitions qui nuisent a la fluidité du texte.

La galerie des personnages est quand a elle d'une richesse incroyable et nous rend ces hommes attachants.

Un livre que l'on dévore et qui nous fruste par ces vies dont on ne connaîtra qu'une partie et dont on voudrait savoir comment leurs  vies ont continué. En résumé, un roman de 700 pages trop court !

Merci a Babélio et aux éditions du livre de poche pour ce partenariat.

A noter que ce livre a reçu le prix Goncourt des lycéens.

Lire la suite