Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Indian Killer de Sherman Alexie

24 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

indian-killer-sherman-alexie-9782264027870.gif

 

Seattle, un tueur tue et scalpe des blancs en déposant sur leur corps  deux plumes de hibou. La psychose monte et la communauté indienne est montré du doigt. Des tensions entre les blancs et les indiens commencent a créer un climat électrique où les anciennes rancunes remontent a la surface. Mais qui est cet "indian killer" et pourquoi tue t'il ?

 

Ce roman est tout a la fois un thriller, un roman noir mais aussi une étude sociologique dans lequel l'auteur nous livre sa vision de la coexistence entre les indiens et les blancs. L'auteur d'origine indienne a une vision a la Spike Lee c'est a dire pessimiste car selon lui les différends entre ces deux ethnies sont trop importants et récents pour qu'ils puissent vivre en bonne entente. Ils peuvent vivre l'un a coté  de l'autre mais pas ensemble. Leur passé  est trop douloureux pour qu'il puisse avoir un avenir commun, les indiens se considérant victime de spoliation de leur terre par les blancs et les blancs considèrent les indiens comme des assistés profitant des aides sociales. Ce qui est très intéressant dans ce roman c'est que l'auteur, malgré son origine, ne nous dresse pas un portrait idéalisée et ne verse pas dans la victimisation de l'indien.Tout cela sans sacrifier le coté polar de l'intrigue. Un roman ambitieux écrit dans un style impeccable qui retranscrit parfaitement la violence physique et verbale qui parcourt tout le récit.

8/10 pour ce roman qui dépasse les frontières du simple polar.

Lire la suite

Malo de Lange, fils de voleur de Marie-Aude Murail

23 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

img664.jpg

 

 

1822, Malo est un enfant recueilli par l'abbé Pigrièche a l'orphelinat de Tours et qui va être adopter par les demoiselles de Lange. De ses vrais parents on a aucune idée, le seul "souvenir " qui lui reste d'eux est une fleur de lys tatoué sur son épaule, symbole des bagnards. Sa vie s'écoule tranquillement jusqu'au jour où il se fait kidnapper par un certain Riflard mais il arrive a s'échapper. Pour survivre il va voler et former une bande avec le petit Craquelin, le gros Bourguignon et la Bouillie une servante au grand coeur. Malo va chercher a trouver qui sont ses parents.

 

Voila un livre jeunesse où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde. L'auteure nous livre un roman plein de mystères, d'aventures, d'humour mais aussi d'amour. Un livre qui se dévore grâce a une intrigue remarquablement menée de bout en bout avec une galerie de personnages (gentils et méchants) très intéressante. On y apprend aussi quelques notions d'argot, la langue des voleurs. Une immersion dans un monde de brigand et d'escroc parfaitement réussie.

L'auteure nous trace le portrait d'un héros loin d'être parfait, c'est ce qui nous le rend d'autant plus attachant. Un héros partagé entre le bien et le mal et que l'on voit évoluer au fur et a mesure que l'on avance dans le livre.

Une fois le livre refermé on a qu'une envie c'est se replonger dans cet atmosphère et retrouver Malo, ses amis et ses ennemis. Cela tombe bien car il existe deux autres aventure de Malo de Lange : "Malo de Lange, fils de personne" et "Malo de Lange et le fils du roi".

A partir de 9 ans.

Lire la suite

Le roman d'Ernest et Célestine de Daniel Pennac

17 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 6-10 ans

img663.jpg

 

Ernest est un ours vivant dans le monde d'en haut, Celestine est une souris vivant d'en le monde d'en bas. Chacun vit dans son monde et il n'est pas concevable qu'ils puissent devenir amis. Un ours et une souris amis, cela serait scandaleux ! E pourtant Ernest et Celestine que rien ne devait réunir, se rencontrent  et deviennent des amis mais a quel prix .

 

Ernest et Celestine sont des personnages d'album créés par Grabielle Vincent et dont Daniel Pennac s'est emparé pour en faire des personnages de roman en réinventant leur rencontre.

ernest-et-celestine.jpg

Il y a injecté une sacré dose d'humour et de péripéties qui permettent aux jeunes lecteurs de se trouver embarqué dans une histoire aux multiples rebondissements où la fin de chaque chapitre donne l'envie de continuer a lire la suite. Je l'ai utilisé comme histoire du soir pour mon fils de 7 ans et lui, qui au départ  n'était pas franchement emballé par mon choix de livre, essayait de m'extorquer un chapitre supplémentaire a chaque fois. On s'attache beaucoup a ces deux petits personnages plein de fantaisie, marginaux parmi leurs congénères et qui trouvent dans quelqu'un de différent une sorte d'âme soeur. Un hymne a la différence intelligemment fait et qui apporte beaucoup de joie et de gaieté dans une lecture où les éclats de rire sont omniprésents.

Un très bon moment de lecture a partir de 7 ans.

A noter qu'un dessin animée sortira le 12 décembre.

 

Lire la suite

Mon vaisseau te mènera jeudi sur un nuage de Marcus Malte

15 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

img662.jpg

 

La petite soeur de Romain est atteinte d'un cancer et elle est hospitalisée, alors avec ses parents il emménage dans une maison où logent les familles des enfants malades. Il va y faire la connaissance d'Alexia une petite fille de son âge et de gens qui vont lui montrer que la solidarité et l'amour sont importants face a la maladie.

 

Sixième et dernier ouvrage participant au "prix des incorruptibles" CM2/6ième, livre au titre intrigant et qui ne dévoile pas le sujet du roman. Cette phrase est en faite un moyen mnémotechnique pour se rappeler l'ordre des planètes du système solaire grâce aux initiales de chaque mot ( M pour mercure, V pour vénus, T pour la terre, M pour mars, J pour jupiter, S pour saturne, U pour uranus et N pour neptune) car Romain le héros de cette histoire est un passionné d'astronomie et qui pour "s'échapper" de la maladie de sa soeur se réfugie dans son monde rempli d'étoiles au contraire d'Alexia qui elle se plonge dans les symptômes et les traitements du cancer pour tenir face la maladie de son frère. L'auteur arrive a nous montrer comment des gens pas préparé a ce coup du sort réagissent face a la maladie de leurs enfants. Quand un livre traite de la maladie et de la mort le risque c'est qu'il sombre dans le pathos ou dans le voyeurisme ce qui n'est pas le cas ici. Au contraire l'auteur traite ce sujet délicat avec finesse et beaucoup d'émotions contenues. Pas d'angélisme non plus, la mort est présente et la dureté des traitements médicaux  est montrée. Ce qui n'empêche pas de voir les petits moments de bonheur et de joie qui peuvent survenir même dans ces moments très difficiles.

Petit roman par la taille (115 pages) mais très bon roman jeunesse plein de moments forts en émotion dont les personnages attachants nous laissent un souvenir poignant.

Je pense qu'il sera difficile choisir un lauréat dans cette catégorie tant les livres proposés sont d'un très bon niveau.

Lire la suite

Les amants du Spoutnik d'Haruki Murakami

13 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img658.jpg

 

Le narrateur de cette histoire,K.,est amoureux de Sumire, une jeune fille férue de littérature et qui essaye d'écrire un livre. Sumire aime beaucoup K. mais elle est éprise de Miu une jeune femme mariée. Une relation complexe entre ces trois personnages va se mettre en place, un trio amoureux dans lequel amour rime avec solitude. Jusqu'au jour où Sumire disparaît. Fugue ou meurtre ?

 

Étrange livre que celui ci.  Une première partie de roman envoûtante où on se laisse entraîner dans cette histoire d'amour compliquée et dans laquelle on suit avec plaisir Sumire dans ses questions existentialistes au sujet de la création littéraire ou de son amour pour Miu. L'écriture fluide et envoûtante de l'auteur nous laisse espérer un grand roman. Espoir déçu car quand Sumire disparaît de la scène et du livre l'intérêt du lecteur décroît aidé par l'injection d'une dose de fantastique et d'onirisme qui fait décrocher le lecteur. Un coté fantastique qui rend la compréhension de l'intrigue difficile et délaie l'intérêt du lecteur. Une fois le livre refermé j'ai eu le sentiment d'avoir eu dans les mains un livre d'une remarquable qualité littéraire mais qui est en partie plombé par une incursion dans le fantastique dont je n'ai pas compris l'intérêt et qui s'est révélé beaucoup trop abscons pour moi. Ma note 6/10.

 

Lire la suite

Pour seul cortège de Laurent Gaudé

11 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #livres lus en partenariat

img657.jpg

 

Alexandre le Grand meurt brusquement au cours d'un banquet. Son corps a peine refroidi, ses fidèles généraux s'entre-déchirent pour s'accaparer du pouvoir et de l'empire qu'il avait conquit. Au milieu de ce chambardement deux personnages se retrouvent mêlé a cette bataille et au cortège funéraire qui doit traverser tout l'empire d'Alexandre le grand : Dryptéis, jeune femme de sang royal et un étrange chevalier.

 

 

Il y a des livres que l'on choisit alors que (presque) tout aurait dû vous en dissuader. Ce roman parle d'un héros de l'antiquité et j'ai beaucoup de mal avec l'antiquité, blocage remontant a l'étude en classe de l'"Odyssée" de Homère, étude particulièrement rébarbative avec des personnages aux noms a coucher dehors et au style lourd dense très chiant pénible a lire. Alors pourquoi l'avoir choisi me demanderez vous ? Deux raisons, la principale étant l'auteur dont j'avais beaucoup apprécié le style de son roman "la porte des enfers" et la seconde étant la taille du livre puisqu'il ne dépasse pas les 200 pages donc pas le temps de s'ennuyer. Il faut reconnaître que mon instinct m'a bien guidé car d'ennui il n'en fut pas question et de style le livre en est parfaitement pourvu. L'auteur nous immerge dans cette histoire grâce a un style vivant bien loin du style pesant d'Homère et toute sa clique. Un souffle épique parcourt tout le livre et dépoussière une légende en nous la décrivant comme une personne de chair et de sang dans une époque où la vie d'un homme et d'une femme ne pesait pas lourd. La très bonne idée du livre étant d'alterner les points de vue d'un même évènement en nous faisant partager la vision de trois "personnages" d'abord celui d'Alexandre et son entourage puis celui d'une femme Dryptéis et enfin celui d'un mystérieux messager.

Un livre passionnant où la réalité historique flirte avec surnaturel avec beaucoup d'élégance et dont l'on ressort subjuguer par le style de l'auteur. Ma note 8/10.

Je remercie Priceminister et les éditions "Acte Sud" pour m'avoir permis de participer aux "matchs de la rentrée littéraires 2012".

Lire la suite

L'abominable Monsieur Schnock d'Andy Stanton

2 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

img656.jpg

Monsieur Schnock est un abominable bonhomme qui vit dans une maison dégoûtante.Personne ne l'aime et il déteste tout le monde. La seule chose qui est bien entretenu chez lui c'est son jardin. Pourquoi ? Parce qu'une fée l'oblige a grand coup de poêle a frire sur la tête a bien s'en occuper. Jusqu'au jour où surgit un bongrochien qui n'a qu'une envie c'est de dévaster le jardin de monsieur Schnock. Celui ci décide  alors de s'en débarrasser de manière expéditive.

 

Ce livre est très drôle, rempli d'humour anglais et farfelu. On ri du début jusqu'à la fin. On attend avec impatience de tourner les pages pour connaître la suite des mésaventures de M.Schnock cet anti-héros que l'on aime détester.

Les enfants s'esclaffent et se tordent de rire devant les trouvailles de l'auteur qui les emmène dans une histoire folle et pleine de fantaisie dans lequel le non-sens est roi. Ce livre est idéal pour les lectures du soir car les chapitres sont courts (certains sont vraiment très courts !).

A lire a partir de 9 ans, pouvant être lu en lecture du soir a partir de 7 ans.

Livre illustré par David Tazzyman.

En conclusion si vous n'aimez pas rire ce livre n'est pas pour vous.

Lire la suite

Le cas Sneijder de Jean-Paul Dubois

2 Novembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img655.jpg

 

Un jour , Paul Sneijder prend l'ascenseur avec sa fille. Acte banal de la vie de tous les jours, me direz vous ? Normalement oui mais là l'ascenseur décroche, toutes les personnes présentes  trouvent la mort sauf Paul Sjneider .

Un Paul Sjneider qui se retrouve seul avec une femme tyrannique qui le trompe, des fils jumeaux qui n'ont que mépris pour lui et les cendres de sa fille.

 

Le moins que l'on puisse de Jean-Paul Dubois c'est que ses livres manquent rarement d'imagination. Celui ci n'échappe pas a la règle car a partir d'un accident d'ascenseur l'auteur nous trace le portrait d'une famille décomposée où s'affronte deux visions du monde antagonistes , une vision plus altruiste  représentée par les Sjneider père et fille et une vision libérale, moderne, froide et implacable représentée par Anna et ses jumeaux . Et on sait qu'en général c'est la vision libérale qui l'emporte. C'est avec un intérêt croissant , malgré quelques digressions qui parsèment le récit, que nous suivons le déroulement de l'existence de Paul Sjneider, une existence qui peu a peu ressemble a un chemin de croix. Une existence désespérée mais un récit où la drôlerie et le tragique se côtoient parfaitement  et dans lequel nous faisons la connaissance de personnages haut en couleur.

Un roman écrit dans un style simple et direct  (malgré quelques mots recherché : univitellin entre autres) qui nous plonge dans un univers sombre mais avec une poésie et un humour qui nous empêche de sombrer comme le héros.

Ma note 8/10.

Lire la suite