Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jean-Michel Guenassia

2 Octobre 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img217.jpg

 

Michel Marini a 12 ans en 1959, c'est un lycéen qui essaie d'acquérir un peu d'indépendance dans une époque et une France qui découvre une guerre qui ne veut pas dire son nom : la guerre d'Algérie. Il découvre dans l'arrière salle d'un café un étrange club d'échec formé de gens ayant fuit le régime communiste. Il va se lier a ses apatrides qui vont lui raconter leurs vies et lui faire partager leurs joies.

 

Pari ambitieux que de vouloir en un peu plus de 700 pages réussir a nous parler de ce Paris des années 1959 a 1964 et des histoires individuelles de ces réfugiés des pays de l'est. Pari réussit pour un livre riche et foisonnant où l'on suit l'histoire personnel et familial de Michel Marini. Ambitieux mais superbement maîtrisé de bout en bout qui réussit a retranscrire fidèlement une époque où l'on sent le carcan d'une société qui commence a se fendiller. Portrait d'une époque où le communisme est une idéologie très répandue en France et où le parti communiste français fait des scores historiques. Époque où ceux qui fuit le communisme atterrissent a Paris et où ils doivent recommencer leur vie en acceptant des boulots mal payés. C'est leurs histoires que l'auteur nous raconte au travers de ces membre du club qui ont chacun une raison différente de se retrouver dans l'arrière salle de ce café de Paris. L'un a quitté son pays par amour, un autre pour éviter la prison et la mort et d'autres pour éviter les purges staliniennes.Leurs points communs : avoir quitté leurs pays sans femme ni enfants et aimer les échecs.

Le seul petit bémol que je mettrai a ce roman concerne les quelques répitions qui nuisent a la fluidité du texte.

La galerie des personnages est quand a elle d'une richesse incroyable et nous rend ces hommes attachants.

Un livre que l'on dévore et qui nous fruste par ces vies dont on ne connaîtra qu'une partie et dont on voudrait savoir comment leurs  vies ont continué. En résumé, un roman de 700 pages trop court !

Merci a Babélio et aux éditions du livre de poche pour ce partenariat.

A noter que ce livre a reçu le prix Goncourt des lycéens.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lasardine 11/10/2011 23:21


je vois pas mal ce titre en ce moment et j'avoue qu'il commence à me faire très très envie!


Biblio 12/10/2011 20:59



C'est surement du a sa sortie en poche et a la valeur de ce très bon livre.