Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Articles avec #romans - nouvelles - reportages tag

Petit pays de Gaël Faye

9 Octobre 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Quand vous décidez de lire un livre couronné par le "prix Goncourt des lycéens" vous êtes certain de lire un bon livre ce qui n'est pas toujours le cas du Goncourt "des grands". Dans ce cas présent ce n'est pas un bon livre que vous lisez c'est une perle, une pépite. Pourtant j'ai hésité à le lire, a cause du sujet (le génocide rwandais) qui pouvait faire sombrer ce livre dans le pathos ou dans la description hyper détaillée du massacre. Mais l'auteur à évité ces deux obstacles en ne faisant pas du génocide son thème principal mais sa toile de fond. Son thème principal à l'instar de "l'enfant noir" de Camara Laye ou "Amkoullel l'enfant peul" c'est l'enfance d'un jeune africain à la différence ici c'est que le héros est franco-rwandais donc métis. Les deux premiers tiers du livre nous raconte cette enfance entre sourires et petites tristesses d'un adolescent pour finir dans le dernier tiers dans un drame historique dans lequel notre héros se retrouve entrainé. C'est formidablement bien écrit avec une certaine dose de poésie, d'humour, d'humanité puis de violence. Sans pathos l'auteur arrive à nous bouleverser et nous plonge dans une histoire où l'humanité se fait peu a peu piétiné. A lire et à relire. 

A noter que ce premier roman à reçu le "prix Goncourt lycéen", le "prix du roman Fnac" et le "prix du premier roman".

Lire la suite

Le héros discret de Mario Vargas Llosa

9 Septembre 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Mario Vargas Llosa a obtenu le prix Nobel de littérature en 2010, autant dire qu'au niveau écriture c'est un livre parfaitement bien écrit. Mais même si c'est écrit par un prix Nobel a la différence du lauréat français de 2008 J.M.G. Le Clézio c'est un roman dont le style est accessible à tous les lecteurs. J'avais beaucoup aimé "la fête au bouc" et "tours et détours de la vilaine fille" de cet auteur et c'est sans savoir de quoi parlait ce roman que je me suis lancé dans sa lecture. Comme je le disais précédemment on rentre facilement dans ce livre grâce au style très plaisant et accessible de l'auteur. Mais cela pêche sur l'intrigue du roman et aussi par la forme. La forme ici c'est le fait que l'on a deux histoires qui se passent au même moment dans deux villes différentes du Pérou et que l'on suit en alternance. On se doute qu'à un moment elles vont se rejoindre mais on ne sait pas quand et où et quand elles le font on ne peut s'empêcher de trouver que cela se fait de manière un peu superficielle. Quand aux intrigues on ne peut s'empêcher de les trouver un peu légères et aussi paradoxalement d'avoir des côtés obscures et incompréhensibles comme le personnage d'Edilberto Torres. En résumé un livre plaisant a lire mais pas incontournable.

Lire la suite

La servante écarlate (The Handmaid's Tale) de Margaret Atwood

3 Septembre 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Voici un roman dystopique écrit il y a plus de 30 ans et qui est pourtant d'une actualité brulante. D'abord qu'est ce une dystopie ? C'est une société imaginaire régie par un pouvoir totalitaire ou une idéologie néfaste. Pourquoi d'une actualité brulante ? D'abord parce qu'une série vient d'être tirée de ce roman avec dans le rôle de l'héroïne l'excellente Elisabeth Moss (voir la couverture) , qu'elle connait un franc succès critique et que ce qui n'est qu'une dystopie pourrait devenir une réalité dans l'Amérique de Donald Trump. Quel est le point de départ du roman ?  Les états-unis ne sont plus, ils ont été remplacés par la république de Gilead dirigée par des fanatiques religieux. Pour enrayer la chute de la fécondité ils ont réduit les quelques femmes fertiles au rang d'esclaves sexuelles. La grande force de ce roman au-delà de sa qualité littéraire indéniable réside dans le fait que tout ce qui s'y passe peut vraiment se réaliser dans le futur et que séparément pratiquement tout s'est déjà réalisé (les pendaisons en groupe, les enfants volés par les régimes autoritaires, l'interdiction de l'apprentissage de la lecture et j'en passe). Littérairement inventif, ce récit nous offre une vision glaçante et passionnante d'un monde phallocrate. Une réussite.

Lire la suite

La terre des mensonges d'Anne B.Ragde

24 Août 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Premier tome de la trilogie des Neshov, "La terre des mensonges" nous emmène en Norvège en pleine campagne. L'histoire en elle même est simple, elle raconte la vie de trois frères nés dans une ferme loin de tout centre urbain et décortique la complexité des relations familiales. Car le moins que l'on puisse dire c'est que ces relations ne sont pas franchement apaisées, elles sont même quasiment inexistantes jusqu'au jour où leur mère meurt et qu'ils doivent se réunir pour l'enterrement. Une famille hétéroclite avec Tor l'ainé qui est resté à la ferme et qui élève des porcs, Margido qui dirige une entreprise de pompes funèbres et Erlend qui est parti a Copenhague où il est devenu un décorateur de vitrines très recherché. Les relations familiales sont passés au scalpel par l'auteure de ce "festen" littéraire. Mais auparavant, elle commence par nous faire le portrait de chacun des protagonistes où l'on voit apparaitre leurs fêlures et leurs blessures. Magistralement écrit (avec aussi une certain humour), parfaitement emmené jusqu'à la divulgation du secret familial qui clos le premier tome de ces retrouvailles. Un roman brillant qui donne l'envie de lire rapidement le deuxième tome "la ferme des Neshov" pour retrouver cette famille compliquée. Une belle réussite.

Lire la suite

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

20 Août 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Voici un livre déconcertant, par  son excellente qualité littéraire et par son ton humoristique au service d'une histoire originale mais au final triste. Roman très court (170 pages) mais très dense qui nous fait passer du rire aux larmes dans la même page.Une folle histoire d'amour pleine d'extravagance et de personnages loufoques qui nous emmène dans un monde où la poésie côtoie la fantaisie la plus extrême. Sous des airs de légèreté se cache un roman profond sur la maladie. Une fable qui peut laisser les esprits les plus cartésiens sur le carreau. Ce roman fera découvrir ou redécouvrir pour les plus curieux la superbe chanson de Nina Simone "Mr Bojangles", le fil rouge de ce livre.

A noter que ce roman à été couvert de prix dont celui du "Grand Prix RTL-Lire 2016", le "Prix France Télévision 2016" et le "Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2016.

Lire la suite

La promesse de l'aube de Romain Gary

7 Août 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

On ne présente plus Romain Gary, le seul écrivain ayant eu deux fois le prix Goncourt (le premier avec "les racines du ciel" en 1956, le deuxième sous le pseudonyme d'Emile Ajar avec "La vie devant soi" en 1975). Un des plus grand écrivain français du XXième siècle. Dans ce roman autobiographique, Romain Gary nous parle d'amour, de l'amour que lui portait sa mère, un amour total, une relation fusionnelle aussi merveilleuse que pesante. Une mère qui rêvait un avenir brillant pour son fils, une mère qui rêvait de la France pour lui et qui pour cela a tout sacrifié  quittant la Russie puis la Pologne pour rejoindre Nice où son fils pourra devenir "Gabriele D'Annunzio, ambassadeur de France". Il ne faut pas se tromper le personnage principal n'est pas Romain Gary mais sa mère et l'amour maternel. Bien sur l'auteur nous parle aussi de lui, de ses amours (souvent malheureux) et de son engagement pour  la France libre mais ce livre est un hommage à sa mère. C'est un roman d'une grande force, très émouvant mais aussi plein d'humour, un humour souvent grinçant. Superbement écrit, un roman incontournable.

Lire la suite

M pour Mabel d'Helen Macdonald

12 Mai 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Voila un livre qui sort des sentiers battus, de part sa forme, c'est un récit, pas un roman et par son sujet l'art de la fauconnerie. Enfant, l'auteure rêvait  de devenir fauconnier et même si elle n'en n'a pas fait son métier elle est une amatrice éclairée. Un jour son père décède brutalement et pour l'aider  a faire son deuil et essayer de sortir de la dépression qui la touche, elle décide d'essayer d'apprivoiser un autour, le plus sauvage de ses congénères rapace. C'est une longue introspection dans l'univers de la fauconnerie et du deuil. Le plus difficile est de rentrer dans ce récit  pour deux raisons : les mots techniques liés a la fauconnerie et parallèle de son expérience de dressage  avec celui de l'auteur britannique Terence White. Mais une fois lancé, ce récit nous captive par cette relation ambivalente entre le dresseur et son animal mais aussi entre la personne dépressive et sa béquille. Plus on avance plus l'auteure se livre sur son deuil et moins elle se cache derrière la fauconnerie pour se livrer sur l'absence et la perte qu'elle ressent. Pour autant pas de pathos mais de la dignité et une écriture fine et littéraire.Un récit autobiographique de qualité loin des canons actuels. Ma note 7/10.

Lire la suite

La vie rêvée d'Ernesto G. de Jean-Michel Guenassia

7 Mai 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Ne pas se fier au titre de ce roman, ce n'est pas la vie de Che Guevara que Jean-Michel Guenassia à décidé de nous raconter. C'est la vie de Joseph Kaplan, un médecin juif de Prague et par son intermédiaire le xx ième siècle. Une vie qui traverse un siècle troublé par la guerre et par les illusions et les désillusions provoquées par le communisme. Comme dans le "club des incorrigibles optimistes", l'auteur réussit a insuffler un souffle épique et romanesque. Il nous emporte à travers les ans et les pays, entrainant le lecteur aux basques du docteur Kaplan et l'emmenant en Algérie, a Paris et à Prague. On dévore ce roman de plus de 500 pages avec énormément de plaisir car l'auteur nous immerge dans un siècle riche en évènements dramatiques et nous fait assister à la naissance et aux dérives du communisme en Tchécoslovaquie. C'est souvent brillant et passionnant mais avec une petite restriction sur le personnage de Joseph Kaplan qui manque parfois de relief mais compensé par des personnages secondaires plus complexes et profonds. Ma note 7/10.

Lire la suite

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Celeste Ng

26 Avril 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Livre coup de coeur et aussi une claque en pleine tête. Quand on lit le pitch du livre : le décès brutal et inattendu d'une jeune fille et les répercussions sur sa famille, on peut craindre de tomber sur un livre rempli de pathos et dont le but est de tirer un maximum de larmes a ses lecteurs. Que nenni, on se retrouve avec un roman au vitriol nous dépeignant les relations difficiles au sein d'une famille métissée. Une radiographie familiale qui mène le lecteur jusque dans les pensées les plus intimes des membres de cette famille au bord de l'implosion. C'est extrêmement bien écrit et parfaitement réalisé de bout en bout, décortiquant avec un regard acéré tous les non-dits destructeurs et les conclusions trop hâtives. Jusqu'aux dernières lignes l'intérêt que le lecteur porte a cette famille ne se démentira pas, avec des sentiments contrastés et ambivalents. On ne ressort pas indemne de cette lecture car on ne peut s'empêcher de s'identifier a un ou plusieurs membres de cette famille. Un roman fort et  bouleversant qui résonne longtemps dans les têtes et dans les coeurs. Une réussite totale. Ma note 9/10.

Lire la suite

La porte de Magda Szabo

20 Avril 2017 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Prix femina étranger 2003, ce roman hongrois à été publié en 1987. Il narre les relations sur plus de vingt ans entre l'auteure et sa domestique Emerence. Une narration faite à la première personne et qui nous  place dans la tête de l'auteure. C'est une sorte de confession dans laquelle Magda Szabo relate ses tentatives et ses échecs pour essayer de comprendre, elle l'intellectuelle, sa servante, représentante  du bas peuple. Une relation souvent conflictuelle mais aussi traversé par des moments de grâce et une certaine complicité. C'est superbement écrit et l'analyse psychologique que l'auteure nous livre sur ses personnages donne a ce livre une profondeur exceptionnelle. Le plus difficile est de réussir a rentrer dans ce roman, d'accepter de se défaire de ses préjugés et de se laisser entrainer dans cette histoire. Une fois cela fait, il est difficile d'en revenir et de s'enlever de la tête Emerence ce personnage si complexe et si tragique. Car c'est presque une tragédie grecque qui se déroule sous nos yeux avec son lot de tragédie familiale et ses trahisons. Une superbe réussite et un personnage inoubliable : Emerence. Ma note 8/10.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>