Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson

31 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

Plus d'un an a passé depuis la dernière enquête (Les hommes qui n'aimaient pas les femmes). Lisbeth Salander a quitté la Suède pour voyager a travers le monde et elle prend du bon temps aux Caraïbes en résolvant des problêmes mathématiques. Mikael Blomkvist prépare une nouvelle enquête journalistique dont le thême est très brûlant:le trafic des femmes en Suéde. C'est un nouveau collaborateur, Dag Stevenson, qui lui apporte cette idée car lui et sa femme Mia , une criminologue, ont déja enquêté sur le sujet et ils ont des informations impliquant des personnes haut placés. Mais un jour Mikael retrouve Dag et Mia assassiné dans leur appartement et dans un même temps le tuteur de Lisbeth Salander est lui aussi retrouvé assassiné. Un point commun pour ces trois assassinats : ils ont été tué par  un revolver qui porte les empreintes de Lisbeth. S'ensuit une chasse a l'homme (la femme) et un lynchage médiatique . Mikail lui refuse de croire en la culpabilité de Lisbeth  et il décide de faire une enquête parallèle pour découvrir les véritables assassins qui se cachent derrière tout ça.
Toute l'intrigue de ce deuxième tome repose sur l'histoire de Lisbeth et ses mystères, on nous dévoile peu a peu qui se cache derrière cet étrange personnage. Comme dans le premier tome, le démarrage de l'histoire se fait tranquillement. On fait connaissance des nouveaux personnages, on voit Lisbeth prendre du bon temps en vacances, s'acheter un appartement de grand luxe. Puis arrive l'assassinat de Dag et Mia et là on assiste a un emballement de l'histoire jusqu'a la fin. Une fin qui ne termine pas cette histoire contrairement au premier tome et qui nous laisse dans l'expectative . On a qu'une envie : lire le dernier tome.
Ce deuxième tome est vraiment prenant et il arrive a nous tenir en haleine jusqu'au bout alors qu'il fait plus de 600 pages. Les personnages gagnent en épaisseur et les seconds rôles apportent beaucoup a notre plaisir de lecture et aussi a l'intrigue. Pour moi c'est ça la grande force de ses romans : des personnages que l'on n'a jamais vus ailleurs, de vraies créations a la limite du crédible mais qui ne tombe jamais dans l'invraisemblable. La faiblesse réside dans l'écriture qui n'est pas du niveau de l'histoire (problême de traduction?) avec beaucoup de répétitions.
Encore une bonne note pour ce polar : 8/10.
Lire la suite

Je suis une légende de Richard Matheson

24 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Un virus inconnu et incurable transforme les êtres humains en vampires qui, nuit après nuit, envahissent un peu plus le monde. Les derniers survivants, s'ils ont pu échapper au virus, ne peuvent lutter contre l'acharnement des vampires et disparaissent les uns après les autres. Bientôt il ne reste plus qu'un seul être"normal" : Robert Neville qui, dans ce nouveau monde, deviendra alors le monstre à chasser et à détruire. Le jour Robert chasse et tue les vampires et la nuit il se barricade chez lui, luttant de son mieux contre las assauts de ses prédateurs acharnés.
Pourra-t-il encore lutter longtemps ? échappera-t-il au piège que les vampires lui préparent ?
Ca faisait un sacré moment que je n'avais pas lu un livre de science fiction, peut-être parceque cela n'est pas un genre que j'apprécie outre mesure. Mais là il faut bien dire que ce livre est un classique  qui fut l'objet de deux adaptations cinématographiques dont la dernière avec Will Smith dans le role du héros. J'ai trouvé ce livre très moderne alors qu'il date de 1954 et il nous parle des vampires en balayant tout les stéréotypes qui encombrent nos esprits.  On se retrouve  dans le monde de Robert Neville, seul dans sa maison (et dans le monde) se battant avec lui-même pour ne pas sombrer dans la folie. Un univers inquiétant dans lequel on aimerai s'y retrouver pour rien au monde.
Tout l'intéret de ce livre se trouve là-dedans, comment le personnage principal va-t-il survivre ? Quelles sont les réponses à toutes les questions qu'il se pose ?
Ce livre se lit très rapidement tellement l'histoire nous tient en haleine, on veut toujours savoir qui se passe ensuite.
Le roman se termine d'une façon originale qui nous pose beaucoup de question et qui nous explicite ce titre qui a première vue est assez mystérieux.
Un bon moment de lecture,un livre lu d'une traite. Une note de 7.5/10.
Lire la suite

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

23 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

Ancien rédacteur de MILLENIUM, revue d'investigations sociales et économiques, Mickael Blomkvist est contacté par un gros industriel suédois pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. La petite nièce de Henrik Vanger a disparu dans le huis clos d'une île et celui ci pense qu'elle a été assassiné, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, une jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mickaël Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

Voila une trilogie qui a fait parler énormément d'elle et c'est aussi pour cela que j'ai repoussé longtemps (c'était un cadeau de noël) la lecture car j'avais peur d'être déçu. Eh bien le moins que l'on puisse dire c'est que j'avais tort, j'ai beaucoup aimé.Dans la première partie du roman, l'auteur nous décrit le milieu financier dans lequel travaille le héros Mickaël Blomkvist  et nous fait découvrir sa future collaboratrice : Lisbeth Salander. C'est le personnage de ce roman, celle qui sous un look improbable et une vie pour le moins compliquée (sous tutelle, violée...)  va grace a ses talents de Hacker débloquer bon nombre de situations. Après nous rentrons dans la partie polar proprement dite, celle où nous rencontrons la nombreuse et tres perturbée famille Vanger. A partir de ce moment le rythme monte crescendo jusqu'a la résolution de l'énigme (car même si c'est une trilogie, il y a une fin a ce premier tome).
Ce roman est un polar mais pas seulement car il nous parle du passé "contreversé" de la Suède , des violences faites aux femmes et de l'économie mondiale.
Très bon polar qui  est  parfois violent mais jamais gratuitement. On a du mal a le lacher mais on sait que le deuxième tome nous attend. Ma note sera de 8.5/10.
Lire la suite

Un secret de Philippe Grimbert

16 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Philippe Grimbert nous raconte son enfance et son adolescence où étant fils unique, il s'invente un frère plus beau,  plus fort, plus sportif que lui. Il nous parle de ses parents qui forment un couple si parfait et si amoureux mais qui reste silencieux sur leur passé. Jusqu'au jour oû le narrateur découvre la vérité  et qu'il lui incombe de lever le voile sur le secret  qui empoisonne sa famille. Un secret qui le ramenera au temps tragique de l'holocauste.
Pour préserver le plaisir de lecture,  il n'est pas souhaitable de raconter en quoi consiste ce secret de famille. Par contre je peux vous dire que c'est un récit très émouvant, poignant et remarquablement construit. Ce n'est pas un livre supplémentaire sur l'Holocauste, c'est plus que cela. L'auteur  dissèque les sentiments humains en ces temps sombres sans pour autant porter de jugement. On sort de ce livre assommé et profondément marqué .
Le plus drôle c'est que j'ai failli ne pas lire ce livre a cause de la couverture (j'avoue je n'aime pas beaucoup Patrick  Bruel en temps qu'acteur ni chanteur d'ailleurs) mais heureusement Canel, par son avis positif, m'a fait changer d'avis. Je l'en remercie car c'est un des plus beaux livres que j'ai lu .
En résumé un très bon livre qui se lit d'une traite (180 pages, c'est faisable) et qui restera dans ma mémoire.
Ma note sera de 9/10.
A noter que je ne suis pas le seul a avoir aimé ce livre puisqu'il a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens en 2004 et Le Grand Prix des lectrices de Elle en 2005.
Lire la suite

Prédation de Jérome Camut et Nathalie Hug

15 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

Un cadavre dénudé est découvert sur un terrain vague, un homme se tire une balle dans la tête dans un centre commercial bondé, un jeune père est enlevé et retenu prisonnier dans un cachot. C'est l'inspecteur Baudenuit qui se retrouve chargé de ces enquêtes et qui trouve le lien qui réunit ces différents méfaits. Il se retrouve confronté au Mal et il comprend que le contre la montre est enclenché mais il n'a aucun début de piste.
Polar très efficace, qui fait monter l'adrenaline. On a la vision  tour a tour de l 'inspecteur , des victimes et aussi de l'instigateur de tous ces meurtres. Le plus angoissant, c'est de ce dire que tout ce qui se passe dans ce livre, peut se réaliser dans la vraie vie. C'est assez flippant.
Lecture très plaisante ( qui ne se termine pas avec ce livre puisqu'il y a apparemment deux autres volumes ) mais il faut aimer le coté très noir de l'être humain et c'est assez sanglant. Ca m'a donné envie de lire la suite.
Ma note sera un 7/10.

Lire la suite

Grand prix des lectrices de Elle

10 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #Prix littéraire

C'est un prix crée en 1970 par le magazine Elle (quelle surprise!!!) dont le jury est composé de lectrices. Les lauréats sont récompensés au mois de mai mais  les œuvres déjà récompensées par des grands prix littéraires sont éliminées systématiquement.

Les lauréats dans la catégorie roman:

Les lauréats dans la catégorie policier (crée en 2002):

Dans la catégorie roman, j'ai beaucoup aimé  "les âmes grises" de Philippe Claudel, " A livres ouvert" de William Boyd, "L'évangile selon Pilate" d'Eric-Emmanuel Schmitt, " Le champs de personne" de Daniel Picouly, "Le jour des fourmis" de Bernard Werber. J'ai aimé "Saga" de  Tonino Benacquista, j 'ai franchement détesté "L'Alchimiste" de Paulo Coelho. J'ai sur ma liste d'attente "Terre des oublis" de Duong Thu Huong.
Dans la catégorie policier, j'ai adoré " Shutter Island" de Dennis Lehane ( un des  meilleurs écrivains de sa génération pour moi et pas seulement polar) qui va bientôt sortir sur les écrans,  j'ai beaucoup aimé "Pars vite et reviens tard" de Fred Vargas, "Ne le dis à personne" d'Harlan Coben, et j'ai aimé "Tokyo" de Mo Hayder.
Lire la suite

Le totem du loup de Jiang Rong

7 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

Ce roman est écrit comme un roman d'aventure. Il parle de la chine de Mao, de la révolution culturelle et de ses répercussion en Mongolie. C'est le récit de l'initiation d'un jeune étudiant chinois, Chen Zhen, qui doit apprendre au contact des tribus mongoles comment survivre dans la steppe où cohabitent difficilement  les hommes et les loups.La rencontre avec cette culture va bouleverser ce jeune chinois et faire de lui un fervent avocat de la cause des nomades.

Roman étrange, captivant et écologique qui nous fait découvrir la vie difficile des Mongols et nous immerge dans cette culture où le loup occupe une place prépondérante. Ce loup qui est érigé comme totem mais qui est aussi le prédateur des animaux ( chevaux, mouton) que ce peuple éleve. Les bergers mongols montrent que l'on peut vivre en bonne intteligence avec la nature a condition de la respecter et de ne pas gaspiller tout ce qu'elle offre. Mais les autorités chinoises décident de se débarrasser des loups malgré l'opposition des mongols et voila qui met en péril l'équilibre fragile de la nature.

C'est un roman très intéressant tant dans l'écriture que dans le propos . Ca été une découverte que les moeurs de ce peuple et les rapports qui les liaient aux loups. On apprend énormément de chose sur cet animal et  son intelligence .
Un livre qui nous montre combien une utilisation immodérée de la nature a des répercussions importantes sur le futur de la planète.
Un livre très plaisant a lire. Je lui donne une note de 7/10.

Lire la suite

Prix fémina

4 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #Prix littéraire

Ce prix a été créé en 1904 pour récompenser  la meilleure œuvre française écrite en prose ou en poésie. Sa spécificité réside dans le fait que son jury est constitué exclusivement de femmes( 12 ). Le prix est annoncé le premier mercredi de novembre a l'hotel Crillon a Paris.
Les membres du jury :

Les lauréats:

Prix non décerné en 1914, 1915 et 1916

Prix non décerné en 1940, 1941, 1942 et 1943.


Encore un prix où je n'ai pas lu grand chose. J'ai beaucoup aimé "où on va, papa?" de Jean-Louis Fournier, "Une vie française" de Jean-Paul Dubois, "Le pays où l'on n'arrive jamais" d'André Dhôtel, "Silbermann" de Jacques de Lacretelle, "Les croix de bois"  de Roland Dorgelès. J'aime beaucoup moins "Le zèbre" d'Alexandre Jardin.

Lire la suite

Le prix Renaudot

3 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #Prix littéraire

C'est le pendant du prix Goncourt car il est décerné le même jour et au même endroit (premier mardi de novembre au restaurant Drouant a Paris). La différence réside dans la composition du jury car ce sont 10 journalistes qui vont délibérer pour un roman ou récit de ton et de  style nouveau et ne peut être attribué à un auteur ayant déja obtenu un autre des cinq grands prix littéraires au cours des dernières années. Le jury choisit deux lauréats au cas où le premier obtiendrait le Goncourt juste avant.
Le jury qui comme le Goncourt reste le même chaque année mais dont la présidence se fait a chacun son tour.

Les lauréats :
Je n'ai pas lu grand chose de ce prix. J'ai beaucoup aimé "Les Ames grises" de Philippe Claudel (et j'ai en plus découvert a cette occasion un très grand auteur), "La séparation" de Dan Franck, "La place" d'Annie Ernaux. J'ai bien aimé "Chagrin d'école" de daniel Pennac même si ce n'est pas son meilleur (et il n'aurait jamais dû recevoir ce prix car il n'était pas dans la liste de départ)." Mémoires de porc-épic" d'Alain Mabanckou ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, "L'enfant Léopard" de Daniel Picouly est bien sans plus et il en a écrit des meilleurs (Le champs de personne) , "Voyage au bout de la nuit" de Céline est pour moi très indigeste.
Lire la suite

Le prix Goncourt

1 Août 2009 , Rédigé par Biblio Publié dans #Prix littéraire

J'ai remarqué, à travers les livres que j'ai lu cette année, qu'il existe un nombre certain de prix littéraire. Si j'avais l'esprit mal tourné (ce qui n'est pas le cas!) je pourrai dire qu'il y a plus de prix que de bons livres . Parmi ces prix littéraires certains sont très connus d'autres, par contre, sont méconnus (en tout cas par moi). J'ai décidé de créer une nouvelle catégorie pour essayer de voir un peu plus clair dans ses prix.  Je commence par le prix le plus important en France : le prix Goncourt.

Crée en 1896 par le testament d'Edmond de Goncourt, le premier prix Goncourt fut décerné en 1903. L'objectif avoué est de récompensé le meilleur roman  de l'année en langue française. On ne peut l'avoir qu'une seule fois sauf si l'on triche comme Romain Gary qui l'a eu en 1956 pour " Racine du ciel" et qui la remporté une seconde fois sous le pseudonyme d' Emile Ajar pour "La vie devant soi" en 1975. Le juré  est constitué de 10 membres inamovibles jusqu'a leur 80 ans .
On reproche souvent a ces juré de faire le jeu des grandes maisons d'édition au détriment des petites. N'empêche que malgré ces imperfections ce prix  permet de faire vendre beaucoup d'exemplaires pour le gagnant. Pour mémoire les lauréats du prix Goncourt.

Je ne suis pas un spécialiste du prix goncourt mais nécessairement j'en ai lu quelques uns. J'ai apprécié " un aller simple " de Didier Van Cauwelaert , j'ai beaucoup aimé "Le rocher de Tanios" d'Amin Maalouf, "les champs d'honneur " de Jean Rouaud, " l'Exposition coloniale" d'Erik Orsenna, "Les Noces barbares" de Yann Quéffelec, "L'amant" de Marguerite Duras, "les racines du ciel" de Romain Gary, "week-end à Zuydcoote" de Robert Merle, "capitaine Conan" de Roger Vercel. "Les Bienveillantes" de Jonathan Litell malgré de grandes qualités litttéraires a été difficile a digérer , "Le chasseur zéro" de Pascale Roze mérite bien son zéro, "Le grand pas vers le Bon Dieu" de Jean Vautrin est pour moi illisible, "La condition humaine" de Malraux est pénible a lire. En résumé plus de bons livres que de mauvais pour moi.
Lire la suite