Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Starbuck une comédie de Ken Scott

27 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Films vu au ciné

 

 

 

 

 

Une fois n'est pas coutume, c'est un film québécois que je suis allé voir car ils sont peu a arriver jusqu'à chez nous (Hormis "la grande séduction" et "le déclin de l'empire américain"). Il faut dire que j'ai la chance d'avoir dans ma ville de Baud un cinéma (le celtic) d'art et essai ce qui nous permet de voir des films d'auteurs.

 

Le "Starbuck" nous raconte l'histoire d'un quadra mais adolescent dans sa tête dont la vie part en morceau : il (essaie) de cultiver du cannabis pour pouvoir rembourser ses dettes, sa petite amie est enceinte et pour couronner le tout, ayant beaucoup donné sous le nom de Starbuck dans une banque du sperme, un avocat lui apprend qu'il est le père biologique de 533 enfants et qu'ils se sont regroupés pour pouvoir faire lever par la justice la clause de confidentialité afin de connaître leur géniteur.

 

Ce film est un grand coup de coeur, un de ces films dont on ressort de la séance heureux . C'est un film très drôle  avec beaucoup d'émotions. On s'attache a tous les personnages qui traversent le film et on écoute avec beaucoup de plaisir les dialogues vifs et percutants. De plus sous ses dehors de comédie, le film pose la vraie question de la paternité assumée. L'acteur  Patrick Huard est formidable dans son rôle de quadra dépassé par les évènements et le duo qu'il forme avec Antoine Bertrand (son avocat dans le film) vaut son pesant de cacahuètes et de rires.

Une belle réussite et pour ceux que les expressions québécoise pourraient effrayer qu'ils se rassurent elles sont sous titrées.

Lire la suite

Cornebidouille de Pierre Bertrand illustré par Magali Bonniol

27 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #livres pour enfants 3-6 ans

img406.jpg

 

Pierre ne veut pas manger sa soupe et cela créé des histoires avec sa mère, sa grand-mère, son grand père et surtout  avec son père. Celui ci le prévient que s'il ne mange pas sa soupe la sorcière Cornebidouille viendra le soir dans son lit a minuit et qu'elle lui fera tellement peur qu'il mangera sa soupe sans broncher après.  Minuit sonne, la sorcière arrive et commence alors un combat entre Pierre et la sorcière. Mais qui aura le dernier mot ?

 

Voici un livre qui fait l'unanimité et qui rencontre un énorme succès auprès des enfants a partir de 3 ans. D'abord parce que les enfants doivent se reconnaître dans ce petit garçon qui n'aime pas la soupe , que ce livre est très drôle dans le dialogue entre Pierre et la sorcière et que cette sorcière est plus bête que méchante donc elle ne fait pas peur a l'enfant mais le fait plutôt rire. Les adultes prennent, quand a eux, beaucoup de plaisir a lecture a voix haute surtout quand il faut faire la sorcière. Les illustrations très colorées sont parfaits  et contribuent au plébiscite des jeunes enfants.  Une réussite qu'il faut compléter avec sa suite:

 

vengeance-de-cornebidouille.gif

 

 

Dans cette suite on retrouve cornebidouille où Pierre la jeter a la fin du premier livre : dans les toilettes. Autant dire qu'elle n'est pas contente et qu'elle veut se venger de Pierre . Mais la sorcière a t'elle vraiment appris de sa première rencontre avec Pierre ? Pas si sur.

C'est toujours aussi drôle avec ses dialogues vifs et percutants. Les enfants aiment autant ce second livre que le premier.

Lire la suite

Utu de Caryl Férey

24 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

img405.jpg

 

"Utu" est la suite d'"Haka" et même si l'auteur écrit que l'on peut les lire dans les deux sens, je pense qu'il est souhaitable de les lire dans l'ordre sous peine d'ôter beaucoup d'intérêt a la lecture d'Haka.

 

Osborne est l'ancien bras doit de Fitzgerald, le policier chargé de l'enquête sur une série de meurtre particulièrement sanglant dans le premier tome" Haka". Cette affaire ayant terminé dans un bain de sang et ayant défrayé la chronique en Nouvelle Zélande, Osborne est chargé de reprendre l'affaire pour essayer d'éclairer les zones d'ombres de l'enquête.Même si le coupable a été tué, les disparitions et les meurtres continuent.

 

Retour en Nouvelle Zélande sur les traces des maoris et de leur culture ancestrale. Caryl Ferey égal a lui même nous plonge dans un polar noir, très noir où se mêlent la mort, la drogue et le sexe et où la rédemption n'existent pas. Pas de complaisance dans cette violence crue dans laquelle Osborne se débat. Un flic pas comme les autres que ce Osborne : camé jusqu'à la moelle, il se débat avec son passé et une hiérarchie qu'il ne supporte pas. C'est avec un style très personnel qu'il essaye de remonter les fils de l'enquête pour essayer de découvrir celui ou ceux qui se cache derrière tout cela. Caryl Férey nous livre un polar a l'intrigue tendue et bien ficelée qui nous plonge dans une Nouvelle Zélande loin des images stéréotypées dans laquelle la violence est quotidienne comme dans toute société moderne. Un polar ancré dans une réalité sociale dans laquelle les maoris ont vu toutes leurs terres spoliées par les colons et dans laquelle ce peuple autochtone est devenu une minorité.

Caryl Ferey l'auteur des minorités nous livre un polar très riche qui nous donne a réfléchir et qui éclaire les zones d'ombre du premier tome et lui donne encore plus d'intérêt. Une très grande réussite pour cet auteur qui nous écrit des polars qui sortent des sentiers battus et dont l'inspiration puisée dans ces voyages semble intarissable , pour notre plus grand plaisir. Ma note 8.5/10 pour ce polar violent et sombre.

 

 

 

Lire la suite

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

20 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img404.jpg

 

Ninny, une octogénaire et pensionnaire d'une maison de retraite fait la connaissance d'Evelyn une femme au foyer qui vient toutes les semaines voir sa belle mère. Peu a peu entre Ninny et Evelyn va se tisser une relation amicale pendant laquelle Ninny se raconte et parle des personnes qu'elle a rencontré et des incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop dans le sud de l'Amérique en Alabama.

 

Voici une chronique de l'Amérique de la crise de 1929 comme on aime les lire. Ninny nous emmène faire la découverte de cette bourgade où pourtant tant de choses drôles, émouvantes et pleine de tendresse se passent. On fait la connaissance d'une galerie de personnages hauts en couleurs et attachants qui nous font partager leurs existences où la vie et la mort se côtoient et où la joie et la tristesse s'entremêlent. Une certaine nostalgie teinte ce roman car cette amérique que l'auteure nous décrit n'existe plus. Pourtant pas question de l'idéaliser, l'auteure nous montre aussi ses points noirs dont le principal est la ségrégation raciale qui sévissait a l'époque. La grande réussite de l'auteure est de ne pas avoir fait de roman une chronique chronologique qui aurait pu a la longue devenir poussive. Elle a préféré éclaté son récit en nous offrant sans ordre chronologique les petites histoires de Whistle Stop, le plus grand tour de force étant, qu'une fois le livre refermé, on a la sensation d'une grande cohérence dans le récit.

Difficile de quitter cet bourgade et ses habitants une fois le livre fermé tant ils nous ont émus et rire tout le long de ce récit. Ma note: 8/10 pour ce livre qui nous déconnecte de notre quotidien et qui fait beaucoup de bien.

A noter qu'un film éponyme a été adapté de ce roman, film réalisé par Jon Avnet avec Jessica Tandy, Kathy Bates, Mary louise Parker, etc.

Lire la suite

L'invisible de Robert Pobi

17 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

img403.jpg

 

Jake Cole revient après trente ans d'absence à Montauk sa ville natale pour revoir son père qui ,atteint de la maladie d'Alzheimer, a eu une crise de démence qui l'a conduit a l'hôpital et l'a salement amoché. Travaillant pour le FBI, on lui demande d'aider le shérif a résoudre un double assassinat particulièrement horrible : une femme et son enfant ont été tués et dépecés. Très vite Jack se rend compte que ces assassinats sont liés a un autre qui a eu lieu une trentaine d'années auparavant et qui le concernait au premier chef puisque c'était celui de sa mère. Une affaire jamais résolue que Jack veut résoudre mais il devra faire vite car une tempête particulièrement dévastatrice se dirige vers sa ville natale et le criminel continue son oeuvre.

 

Un roman policier (ou thriller) avec un tueur qui tue sauvagement et de manière sanglante on en a lu des tonnes, un roman avec des  tempêtes et des ouragans, quelques uns aussi. Mais des policiers avec des meurtres sanglants et des tempêtes en toile de fond, rarement. On peut dire que c'est la bonne idée de ce livre car elle permet d'insuffler au livre une tension (du moins pendant les 3/4 du livre) et de renforcer l'idée de contre la montre. Un contre la montre contre ce criminel qu'il faut empêcher de nuire mais aussi contre cette tempête qui menace de tout emporter et qui rend la résolution des meurtres plus difficile. Le soucis c'est que quand la tempête se calme, l'intrigue s'essouffle. L'autre problème c'est que tout le final est bâti sur un principe: que le lecteur ne se doute pas  de cette fin. Mais comme ce ressort a déjà été utilisé par d'autres, la puce nous vient rapidement a l'oreille et il ne nous reste qu'un final éventé. Il n'en reste que ce livre est un policier d'honnête facture qui se lit avec plaisir.

Ma note 7/10.

Lire la suite

La saga Mendelson tome 1: Les exilés de Fabrice Colin

11 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

saga-mendelson.jpg

 

Premier tome de la trilogie des Mendelson, cette épisode nous retrace la vie d'une famille juive de 1895 a 1929. On fait connaissance avec eux a Odessa où le père horloger permet a sa famille de mener une vie paisible. Mais en 1905 des progroms visant les juifs font basculer leur existence dans la crainte, leur père décide que lui et sa famille doivent fuir et se réfugier a Vienne en Autriche. Commence pour cette famille une vie et un destin étonnant qui vont se heurter a l'Histoire tumultueuse de cette période.

 

C'est un livre construit comme une enquête qui raconte une vie supposée réelle d'une famille juive, ce qui m'a un peu déstabilisé car j'avais beau savoir que ce livre est un roman, la construction comme un témoignage  m'a fait me demander plusieurs fois ce qui pouvait être vrai et ce qui a été inventé. Ce livre adressé a des adolescents n'avertit pas assez clairement qu'il est une fiction et ce qui m'a fait tiqué (un peu) c'est le passage où l'auteur nous parle d'Hitler pendant sa jeunesse et en fait un ami d'un des membres de la famille ce qui peut faire penser au jeune lecteur que ces faits se sont réellement passés. Ces quelques petits griefs émis, il n'en reste pas moins que ce premier tome est très intéressant et nous plonge parfaitement dans le quotidien d'une famille juive pendant cette période troublée. Bien écrit et doté d'une intrigue parfaitement rythmé, ce premier tome se lit d'une seule traite et avec beaucoup de plaisir. Et cerise sur le gâteau, en plus d'être parfaitement documenté, ce livre nous propose un côté didactique bien venu qui permet aux jeunes lecteurs de bien comprendre le contexte historique.

Un premier épisode qui donne envie de lire la suite.

Lire la suite

L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet de Reif Larsen

9 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img402.jpg

 

T.S Spivet est une jeune prodige de 12 ans, passionné par la cartographie et les illustrations scientifique. Il vit dans le Montana dans un ranch avec ses parents et sa soeur. Il reçoit un coup de téléphone du musée Smithsonian qui lui apprend qu'il est le lauréat du prestigieux prix Baird et qu'il est attendu a Washington pour le recevoir et faire un discours devant un parterre de scientifiques. Il décide de s'y rendre par ses propres moyens sans en avertir ses parents et commence alors pour lui la traversée des États-Unis a bord d'un train de marchandises. Mais le soucis c'est qu'au musée Smithsonian c'est un scientifique chevronné que l'on pense récompenser, pas un enfant de 12 ans.

 

Tout d'abord il est impossible de parler de ce livre sans parler de sa forme. C'est construit comme un carnet de route tenu par le jeune Spivet qui nous raconte son épopée et qui dans les marges nous met des notes et des croquis pour expliquer certains passages.Ce qui nous donne l'impression d'avoir entre les mains un livre fourre tout mais superbement illustré. Mais passé cette impression on apprécie a sa juste valeur la construction originale du livre.

Pour le contenu, c'est un peu comme la forme: c'est très riche et fantaisiste. On s'embarque avec T.S Spivet dans son parcours initiatique a travers l'Amérique a bord de son train de marchandise. On apprend a travers ses écrits a le connaître ainsi que sa famille. On découvre peu a peu derrière ce scientifique a l'esprit cartésien un petit garçon qui se sent coupable de la mort de son frère et qui doute de l'amour de ses parents. Un petit garçon qui pour se rassurer cartographie tous les lieux qu'il rencontre. C'est une lecture très plaisante avec beaucoup d'humour et d'inventivité mais qui n'est pas exempt de défauts. La partie voyage dans le train m'a semblé un peu longue et j'avoue avoir décroché a certains moments. L'autre défaut c'est la trop grande richesse du récit qui conduit a une indigestion pour le lecteur. Cela part dans tous les sens que ce soit les situations trop pittoresques ou les pensées brouillonnes de T.S Spivet. Le nombre de sujet est trop important pour que l'unité du récit n'en pâtisse pas. A vouloir parler de la mort d'un proche, de l'inégalité des femmes et des hommes,de l'utilisation du héros par le musée pour ce faire de la publicité, l'existence de sociétés secrètes , etc ,on éparpille l'intérêt du lecteur.

Il n'en reste pas moins que c'est un livre original qui a défaut d'être passionnant est très intéressant. Ma note 7/10.

Lire la suite

Rien qu'une histoire d'amour de Jean Failler

3 Juillet 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

img401.jpg

 

Mary Lester de tournées de cimetière vient en aide a une vieille dame prise d'un malaise. Celle ci lui raconte son histoire d'amour qui a mal tourné a cause de sa famille il y a de cela plus de cinquante ans. Une rencontre entre Mary et la vieille dame qui n'aurait du avoir aucune conséquence sauf que celle ci meurt de manière suspecte peu de temps après en faisant  de Mary Lester son héritière. Cela suffit pour que les gendarmes fassent de Mary Lester une suspecte. Pour prouver son innocence Mary va enquêter sur cette histoire d'amour d'il y a plus de cinquante ans et essayer de découvrir a qui profite vraiment le crime.

 

Mon cinquième Mary Lester et sans conteste le moins bon. Même s'il se lit avec un certain plaisir, les hasards heureux de l'enquête et les réactions des protagonistes rendent l'intrigue peu crédible et proche de la caricature. Le personnage de Mary Lester devient rapidement agaçant par ses réflexions et dans sa manière de mener l'enquête. On sait que les bretons sont  reconnus pour être têtu mais dans son cas c'est de l'arrogance. Les personnages qui lui donnent la réplique sonnent creux et n'apporte pas d'intérêt nouveau a l'histoire. Autre reproche, une certaine répétition que l'on retrouve dans les autres tomes de la série qui donne parfois un sentiment d'ennui.

Même si cette enquête a lieu dans ma région, force est de reconnaître qu'elle n'a pas permise a l'auteur, que l'on a connu plus inspiré,de trouver une intrigue intéressante. Ma note 5/10.

Lire la suite