Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Un avion sans elle de Michel Bussi

15 Mai 2013 , Rédigé par Biblio Publié dans #policiers - polars et thrillers

img715.jpg

 

23 décembre 1980, un avion en provenance de Turquie s'écrase dans une montagne du Jura. Bilan : tous les passagers sont morts sauf un bébé, une petite miraculée qui seule a échappée a une mort atroce. Un bébé réclamé par ses grands parents mais le problème c'est qu'il y a deux familles différentes qui le réclament car au départ de l'avion il y avait deux bébés a bord. Mais lequel des deux a survécu et lequel a été  tué dans l'accident : Emilie la petite fille d'une famille modeste ou Lyse-Rose petite fille d'un riche industriel. Commence alors un long combat pour déterminer a qui ce bébé doit être confié. Un combat difficile où les coups bas vont pleuvoir.

 

C'est un livre que j'ai acheté au hasard ne sachant même pas que c'était un polar et sur le fait qu'il avait reçu le "prix  Maison de la presse". Un  polar qui commence tranquillement nous plongeant dans cette histoire de bébé pour lequel deux familles se battent pour obtenir sa garde, une histoire que l'on découvre par le biais d'une enquête menée pendant 18 ans par un détective au prénom et au nom improbable : Crédule Grand-Duc. Puis le lecteur sent que le mystère s'épaissit, que les protagonistes de cette affaire lui cachent des choses. Pendant toute la durée du livre (enfin presque !) le lecteur balancera entre le fait que le bébé s'appelle Lyse- Rose ou Emilie selon ce qu'il apprendra tout au long de l'enquête. Un mystère que l'auteur va s'évertuer a faire tenir jusqu'à la fin et ce sur plus de 570 pages. Une gageure presque réussie. Un polar que l'on a en tout cas beaucoup de mal a lâcher, très addictif et a l'intrigue originale. Un polar presque parfait. Seul bémol, le trop politiquement correct que l'on ressent du livre qui fait que certaines hypothèses que l'on pouvait échafauder pour la résolution de l'énigme sont mises de cotés par le lecteur ce qui lui permet de trouver la solution. Mais cela reste un polar de très bonne facture qui nous embarque avec lui et que l'on beaucoup de mal a lâcher. 570 pages qui se dévorent. Ma note 9/10.

A noter que ce livre a reçu le "prix Maison de la presse" 2012 et le "prix du meilleur polar francophone".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article