Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Nanouk et moi de Florence Seyvos

31 Janvier 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #Livres pour enfants 9 ans et +

 

img312.jpg

 

Thomas est un petit garçon qui fait des cauchemars mais pas  quand il dort , quand il est éveillé. L'origine de ses cauchemars est un film muet  en noir et blanc (non ce n'est pas " The Artist" !) "Nanouk l'eskimo" qui raconte le quotidien d'un eskimo dans le nord du Canada au début du xxième siècle (1920) et dont au début du film on apprend que Nanouk est mort deux ans après la fin du tournage. Ses parents décident de l'emmener voir le docteur Zblod pour essayer de soigner cette tristesse. Commence un dialogue entre Thomas et le docteur  pour parler  de Nanouk et de la mort.

Roman jeunesse qui parle de ce que peut ressentir un enfant quand il se retrouve confronté pour la première fois a la notion de mort même si c'est de manière indirecte (un film dans ce cas) . C'est aussi un très bel hommage au film de Robert Flaherty qui donne envie de le voir ou de le revoir. C'est un film que je me souviens avoir vu en primaire mais dont il ne me reste que des bribes de souvenirs.

Un très beau roman tendre et émouvant.

Roman a partir de 10 ans.

 


 

Ce film documentaire , le premier de la sorte, est sorti en 1922 sur grand écran et il sera un très grand succès commercial en europe,  tellement que la glace vendu a l'entracte sera appelée dorénavant esquimau.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mascha 04/02/2012 16:56

Wow! Ce roman jeunesse semble très intéressant! :D

Il est juste dommage, par contre, que la vérité au sujet de ce documentaire soit peu connu... En effet, la culture inuit était déjà en déclin à cette époque, et ce peuple vivait déjà dans des
maisons (ils furent même parmi les premiers à bénéficier de l'électricité). Ce qui fait que la culture de l'igloo commençait à se perdre. Celui qui construit l'igloo dans le film le fait pour la
première fois de sa vie, sur de vagues souvenirs de son grand-père! :(
Sans parler du fait que le mot Esquimau est une grave insulte raciale pour les inuits. C'est triste. :(

Merci beaucoup pour cette chronique! :)
J'aime beaucoup te lire. ^^

Biblio 12/02/2012 08:02



Merci pour ce complément d'information qui permet de remettre en perspective la véracité du film "Nanouk l'esquimau". A priori ses arrangements avec la réalités partaient d'un bon sentiment
puisqu'il voulait garder sur pellicule la trace d'un peuple moribond et faire partager son amiration pour ce peuple. Avec maladresses .



Marc Lefrançois 02/02/2012 14:42

Cela fait longtemps que j'ai lu un roman jeunesse, mais celui-là me fait bien envie...

Biblio 12/02/2012 07:42



Et bien il ne faut pas hésiter .