Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

Les cavaliers de Joseph Kessel

2 Septembre 2012 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

img511.jpg

 

Afghanistan dans la province de Maïmana, l'effervescence est a son comble car se prépare la sélection des cavaliers et de leurs chevaux pour participer au bouzkachi a Kaboul. Le bouzkachi, est dans cette région, le jeu roi et celui qui gagnera a Kaboul devant le roi deviendra une idole pour tout un peuple. Les favoris sont sans conteste Ouroz et son cheval Jehol.

Mais les dieux seront ils avec lui ?

 

Joseph Kessel était un immense auteur dont il faut redécouvrir l'oeuvre importante. Il n'a pas écrit que "le lion" mais beaucoup d'autres romans passionnants comme par exemple "la passante du sans-souci" ou "Mermoz".

Dans "les cavaliers" sous couvert de bouzkachi, un jeu fait d'un mélange improbable de polo et de soule, Kessel nous conte le récit sauvage et féroce d'une descente aux enfers voulue a la limite de l'autodestruction et d'une reconstruction.

C'est a une odyssée a travers l'Afghanistan que nous convie l'auteur, celle ancestrale où c'est la loi du chef de tribu qui prévaut et celle de la religion musulmane. Un périple éprouvant que nous faisons au côté de héros aux sentiments abrupts et violents et dont la psychologie parfois primitives ne s'embarrasse pas de délicatesse. J'ai rarement vu un auteur rentrer dans une description aussi fine de la psychologie de ses personnages. Tous les sentiments qui les traversent nous sont partagés et nous permettent de mieux saisir leurs agissements et leurs réactions. Des personnages complexes que l'auteur nous montre avec leurs défauts et qu'il ne cherche pas a nous rendre sympathique. Un portrait au scalpel et sans complaisance d'Ouroz, ce cavalier fier dont le sens de l'honneur est poussé a l'extrême , de Mokkhi son bon serviteur qui au fil du voyage va découvrir l'amour et la haine.

Un roman dense par les thèmes évoqués et les personnages que l'on rencontre tout au long de l'aventure. Une aventure au souffle épique portée par une écriture parfaite dont on se surprend souvent a lire a haute voix.

Ma note 10/10 pour ce roman d'une rare intensité. Un de ces plus beaux romans où sont amour pour l'Afaghanistan transparaît a chaque ligne et dans lequel il pointe déjà (roman écrit en 1966) les dérives idéologiques et spirituelles.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article