Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Biblio

L' Ancre de Miséricorde de Pierre Mac Orlan

25 Août 2011 , Rédigé par Biblio Publié dans #romans - nouvelles - reportages

 

img202.jpg

 

Dans le Brest du 18 ième siècle, Petit Morgat est un jeune homme de 16 ans qui termine ses études au collège des Jésuites et qui rêve d'aventures maritimes mais qui se destine a être militaire dans l'infanterie. Puis un jour, un bagnard réussit a le convaincre de son innocence et lui demande de l'aider dans une affaire mystérieuse où il est question d'un pirate sanguinaire Petit Radet. Commence alors pour Petit Morgat le début de son aventure initiatique où il va cotoyer le monde de la canaille, où il perdre beaucoup de ses illusions enfantines et où il va connaître la mort et la trahison.

 

Pierre Mac Orlan est un écrivain français du 20 ième siècle a qui l'on doit  (entre autres) le célèbre "Le Quai des brumes" (dont est tiré le film de Marcel Carné avec Jean Gabin et Michèle Morgan) ainsi que l'excellent "A bord de l'étoile Matutine".

Dans "L'Ancre de la Miséricorde", l'auteur nous plonge dans un roman d'aventures qui tire son influence du livre de Robert Louis Stevenson "L'île au trésor". Le héros est aussi un jeune homme qui vit près de la mer et il vit aussi une vie monotone. Mais alors que Jim Hawkins, le héros de Stevenson, s'embarque a bord de L'Hispaniola pour y vivre de nombreuses aventures, Petit Morgat lui reste a Brest et c'est dans sa ville natale qu'il va connaître le parfum de l'aventure. Grâce au talent incontestable de conteur de PIerre Mac Orlan, nous sommes emmener a travers la ville de Brest alors que la guerre menace entre la France et l'Angleterre.

Un livre de genre réussit qui nous plonge avec bonheur dans le monde de l'enfance où se côtoient brigands et pirates.

Ma note 8/10.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anis 25/08/2011 18:57


C'est un univers qui peut être tout à fait envoûtant quand le talent y est.


Biblio 26/08/2011 17:55



Et du talent chez Mac Orlan, il y en a a revendre.